Rennes le samedi 22 septembre: Journée de solidarité avec le Mali

Publié le par rennespaix

Journée de solidarité avec le Mali sous le libellé "MALI: S'INFORMER POUR ETRE SOLIDAIRE," à Rennes le samedi 22 septembre 2012.

L’association Ty-Dounia en partenariat avec l’Association Ille-et-Vilaine / Mopti (AIVM), l’Association Jumelage Coopération Rennes Plateau Dogon (AJCRPD) et le Mouvement de la Paix se mobilisent pour apporter leur soutien au peuple malien.

16H Tenue d’un stand d’informations sur le Mali - Place de la Mairie de Rennes.
18h: Maison Internationale de Rennes, 7 quai Chateaubriand.
Discussions et échanges suivi d’un pot convivial

avec la participation de Jean-Louis Sagot-Duvauroux, philosophe et dramaturge et marié avec une malienne. Il travaille entre le Mali et la France et est membre du conseil scientifique d'Attac. De retour du Mali, il apportera dans le débat, son regard sur la situation au Mali "

mali.pngCes derniers mois le Mali fait régulièrement parler de lui dans l’actualité. Triste actualité, qui relate en quelques phrases des faits, des informations, donnés sans plus d’explication.

Comprendre ce qui se joue dans cette situation malienne n’est pas chose simple car elle est extrêmement complexe et délicate. S’y entremêlent des enjeux géopolitiques (de pouvoir, de territoire), des intérêts internationaux (richesse du sous-sol: pétrole, or, minéraux, uranium…), une montée du fanatisme "religieux" (groupes islamistes) le tout dans un contexte de crise alimentaire et sanitaire (sécheresse et famine dans le Sahel) et de post révolutions arabes (circulation incontrôlée d’armes lourdes et de combattants désoeuvrés suite au conflit libyen).

Nous vous proposons donc un résumé que nous espérons plus explicatif sur les objectifs et le contexte de l’évènement que nous organisons.

Le Mali ancienne colonie française prend son indépendance le 22 septembre 1960. Après 8 ans d’expérience républicaine sous la présidence de Modibo Keita, le pays connait un coup d’état qui le précipite dans un régime dictatorial sous Moussa Traoré pendant 23 ans. En 1991, un soulèvement populaire et militaire renverse le dictateur. Après une période de transition militaire conduite par Amadou Toumani Touré (ATT), Alpha Oumar Konaré est élu président de la République du Mali en 1992. Amadou Toumani Touré, candidat indépendant, lui succède en 2002.

L’instabilité géopolitique sud saharienne existe depuis les années 60. Le nord du Mali n’est pas épargné et connait une rébellion touareg.

Depuis huit mois, les choses s’accélèrent:

  • Les conflits entre la rébellion et l’armée malienne se sont d’abord intensifiés avec de nombreux massacres.
  • Le Mali, pays réputé plutôt stable avant cette année, connait un coup d'Etat militaire aggravant l'instabilité politique et la situation humanitaire. Des soldats mutins dirigés par le capitaine Amadou Haya Sanogo marche sur le palais présidentiel et renverse ATT le 22 mars à un mois des élections présidentielles.
  • Au nord, l’armée malienne se retrouve fragilisée et est mise en déroute par les rebelles du MNLA (Mouvement National pour la Libération de l’Azawad) appuyés par des alliances armées avec des groupes islamistes et terroristes (Ançar Dine, AQMI, MUJAO) et occupent alors le territoire.
  • Cela aboutit le 6 avril à la scission du pays proclamée unilatéralement par le MNLA avec la déclaration de l’indépendance de l’Azawad (État non reconnu par le Mali et la communauté internationale).
  • Fin mai, l’alliance désormais politique du MNLA et d’Ançar Dine fait place à un désaccord notamment sur les objectifs poursuivis. Quand les uns défendent une indépendance laïque de l’Azawad, les autres veulent imposer la charia à l’ensemble du Mali. Les rebelles et les groupes terroristes se disputent alors le territoire.
  • En juillet, le MNLA a perdu le contrôle du Nord Mali. Ces régions sont tombées principalement entre les mains d’Ançar Dine et du Mouvement pour l’Unicité et le Djihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO). D’autres organisations terroristes telles que Boko Haram et AQMI sont également déployées sur ce territoire.

 

Principalement concernées, les régions désertiques de Gao, Tombouctou et Kidal connaissent une grave crise sécuritaire et de grandes difficultés sanitaires et humanitaires. De nombreux rapports et témoignages d'ONG font état de graves violations des libertés et des droits de l’Homme.

A la suite de la prise de Douentza par MUJAO dans la région de Mopti, le président malien par intérim, Dioncounda Traoré a officiellement réclamé, le mardi 4 septembre dernier, l’intervention militaire de la Communauté Économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Au regard de cette situation géopolitique et humanitaire, l’association Ty-Dounia en partenariat avec l’Association Ille-et-Vilaine / Mopti (AIVM), l’Association Jumelage Coopération Rennes Plateau Dogon (AJCRPD) et le Mouvement de la Paix se mobilisent pour apporter leur soutien au peuple malien.

Ainsi à l’occasion de la date anniversaire de l’indépendance du Mali le samedi 22 septembre prochain une marche solidaire sera organisée à Rennes.

Pour conclure cette journée nous vous invitons à un débat suivi d’un pot de l’amitié à la Maison Internationale de Rennes.

Objectifs de la journée:

  • Rassemblement pacifique et solidaire en soutien au peuple Malien;
  • Informations et sensibilisation sur la situation actuelle du Mali et sur la situation des déplacés à l’intérieur du Mali et des réfugiés dans les pays voisins.

 

Venez nous rejoindre pour qu'ensemble et au-delà des frontières nous témoignons notre solidarité au peuple Malien.

PROGRAMME

  • Rassemblement et Marche solidaire de 16 heures à 18 heures
  • Départ du cortège Place de la Mairie de Rennes.
  • Tenue d’un stand d’informations sur le Mali - Place de la Mairie de Rennes.
  • Débat et échanges à 18h - Maison Internationale de Rennes (MIR), 7 quai Chateaubriand - suivi d’un pot convivial.

Publié dans Peuples en lutte

Commenter cet article